Quelle est la véritable valeur ajoutée du métier de paysagiste ? Une question à laquelle beaucoup de personnes tentent de répondre avec plus ou moins de précision. Quoi qu’il en soit, c’est un domaine qui est victime de plusieurs préjugée et d’idées reçues. Ce n’est pas seulement un travail de jardinier, c’est bien plus que ça. Zoom sur les 5 fausses idées les plus répandues par rapport au métier de paysagiste.

1. C’est celui qui arrose les plantes

Le jardinier paysagiste à Versailles, ce n’est pas seulement un spécialiste des végétaux, c’est aussi une personne qui se charge de la conception de l’ensemble des aménagements du jardin, du portail à la terrasse. C’est d’abord un concepteur de la vie au jardin et disposent d’une très bonne capacité d’imagination des espaces. Ensuite, il sera capable de construire l’ensemble des aménagements dans divers matériaux.

2. Le paysagiste ne s’occupe que de l’aménagement des plantes du jardin

C’est aussi un argument qui ne tient pas la route. Le paysagiste est un professionnel de nombreux autres aspects de votre aménagement extérieurs, notamment la végétalisation des terrasses, des terrasses, des allées, etc. Un bon paysagiste maîtrise surtout les procédés qui lui permettent de réaliser toutes ces tâches.

3. Le paysagiste aménage l’extérieure au « feeling »

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le métier de paysagiste ne laisse pas de place au tâtonnement. Il doit alors être sensible aux règles du paysagisme et surtout respecter un certain nombre de normes et de règles de mise en œuvre. Un paysagiste compétent dispose surtout d’un bureau d’études qui lui permet d’élaborer les projets d’aménagement.

4. Le paysagiste exécute à la lettre les tâches qui lui sont confiées

Il faut certes respecter la volonté du client, mais le meilleur jardinier paysagiste à Versailles est celui qui se montre créatif dans l’accomplissement de sa tâche. Il saura surtout faire des propositions à son client s’il estime que le projet d’aménagement de celui-ci risque de poser problème sur le long terme. Il pourra ainsi optimiser et magnifier les idées et les besoins originels de ses clients.

5. Le paysagiste est un loup solitaire

C’est une affirmation à la fois fausse et vraie. En effet, le paysagiste exerce soit dans une entreprise spécialisée ou en tant qu’entrepreneur indépendant. Dans le premier cas, il est souvent entouré d’équipes très compétentes qui l’aident dans sa mission. Dans le second, il travaille seul et élabore toutes les phases du projet.

Partager sur :