Le crédit d’impôt pour la transition Énergétique ou CITE a été réformé dans la loi des finances 2020 afin d’être simplifié et plus efficace. Ainsi, depuis le 1er janvier 2020, le crédit d’impôt pour la transition énergétique devient une prime unique pour les foyers les plus modestes. Il sera versé par l’Anah ou Agence nationale de l’habitat.

Les diverses solutions en matière d’isolation thermique

Les solutions en isolation thermique ciblent en premier les combles d’un logement ainsi que les murs. Des combles mal isolés perdent jusqu’à un tiers de déperditions thermiques et les murs, jusqu’à un quart. Les matériaux modernes isolant les plus utilisés sont la laine de verre, la laine végétale, les plaques de polystyrène ou la laine de roche soufflée. Les murs sont isolés par l’intérieur ou l’extérieur. L’ITE ou isolation thermique par l’extérieur est la plus utilisée, car elle ne réduit pas la surface habitable et sert d’enveloppe thermique au logement. L’isolation des fenêtres représente enfin 10 à 15 % de déperditions thermiques et 7 à 10 % pour les sols. L’isolation constitue à poser du double ou triple vitrage pour les fenêtres et un isolant épais d’environ 15 à 20 cm pour le sol s’il y a un vide sanitaire ou une cave.

A lire aussi : La mise aux normes électriques lors d'une rénovation de maison : que savoir ?

Les diverses primes et crédits d’impôt afférent à l’isolation d’un logement à partir de 2020

La prime CITE est transformée en 2020 pour les revenus modestes et très modestes et devient forfaitaire. Cette prime sera portée en déduction de l’impôt sur le revenu. Ainsi, elle sera de 4 000 euros pour les ménages aux revenus les plus modestes et de 3 000 euros pour les ménages aux revenus modestes. À cela, se rajoute une prime d’intervention des gros pollueurs montant jusqu’à 4 000 euros.

Les diverses conditions pour bénéficier de ces primes

Afin de pouvoir prétendre à ces primes, il est important de savoir si l’on est éligible à la rénovation énergétique. Vous pouvez consulter les entreprises RGE en ligne qui vous proposent un calcul immédiat en fonction des éléments que vous allez leur communiquer.

A lire aussi : Construire sa piscine : Ce qu'il faut savoir

Pour 2021, la loi des finances prévoit que l’accès aux primes concernant la rénovation énergétique soit élargi aux ménages déclarant des revenus intermédiaires. En attendant cette mesure, ces mêmes ménages continueront à bénéficier du CITE. Les ménages ayant des revenus plus élevés ne peuvent plus bénéficier de ces aides concernant la rénovation énergétique d’un logement.

Partager sur :