On entend souvent parler d’écologie et de protection de la nature ces temps-ci et on se demande bien ce qu’il en est réellement. Un jardin écologique est un espace où la culture et son entretien sont respectueux de la biodiversité et des harmonies écologiques. En d’autres termes, un jardinier écologique se base sur les théories qui établissent le rapport entre les êtres vivants et l’environnement, il est donc question ici de faire des cultures et de les encadrer avec des produits naturels.

Pour avoir pris l’habitude de s’appuyer uniquement sur des produits chimiques en jardin, d’aucuns s’interrogent sur la possibilité de retourner aux sources et de ne se servir que de produits 100% naturels pour cultiver et alimenter un jardin.

Comment favoriser l’écologie en jardinage ?

Commençons par souligner le fait qu’il est tout à fait possible d’avoir un jardin écologique. En fait, il convient de passer en mode écologique pour plusieurs raisons notamment la cause économique; l’utilisation de produits totalement naturels peut vous faire économiser de grande somme d’argent et d’énergie. Pour ce faire, voici comment procéder :

Analyser la texture du terrain : cette première étape est primordiale car maîtriser la nature de votre sol c’est déterminer exactement ce dont il a besoin, en quelle quantité et à quel moment. Ceci est un avantage considérable qui vous épargne de faire des cultures qui produisent moyennement voire pas du tout parce que le sol n’y est pas adapté.

Se servir d’engrais et de pesticides naturels : on ne le sait peut-être pas mais tout ce dont on a besoin se trouve dans la nature! Une fois que vous avez diagnostiqué les besoins de votre sol et que vous savez quelles cultures devraient s’y plaire,vous pouvez fabriquer des engrais naturels pour les entretenir. En effet, créer du compost est une chose facile à réaliser. Pour ce qui est des pesticides, il existe des produits naturels comme la menthe poivrée, l’armoise ou encore des végétaux comme la capucine qui peuvent jouer le rôle d’insecticide ou éloigner de votre jardin mauvaises herbes et animaux nuisibles.

Utiliser la nature à bon escient : on entend par là saisir des ressources gracieusement offertes par dame nature pour l’entretien de votre espace vert. Il faut par exemple recueillir les eaux de pluies pour l’arrosage du jardin. Précisons que cette dernière ne contient pas de chlore ou de produits désinfectants ce qui fait d’elle un meilleur liquide que l’eau du robinet. Cette stratégie vous est bénéfique étant donné qu’elle permet d’économiser et partant réduit le montant des factures d’eau.

Nous l’avons mentionné plus haut mais il est utile de le réitérer, pratiquer la méthode écologique comporte bien des bénéfices tant pour la nature que pour le jardinier.

Partager sur :