La douche à l’italienne fait partie des aménagements d’intérieur qui font le plus rêver quand on fait des travaux de construction ou de rénovation. Quels sont les avantages ou au contraire les inconvénients de la douche italienne, et comment fonctionne-t-elle ? On vous dit tout sur le système de douche à l’italienne dans ce post.

La douche à l’italienne : définition

Vous en avez forcément entendu parler, la douche à l’italienne s’est imposée dans le milieu de la décoration et de l’aménagement d’intérieur au fil des 30 dernières années.

Lire également : Comment bien choisir son mobilier de cuisine aménagée ?

La douche à l’italienne est une douche de plain-pied, avec ou sans paroi. Elle s’intègre à la salle de bain de manière parfaite car elle ne comporte aucune séparation avec le carrelage ou le sol. Le carrelage de la salle de bain est ainsi posé en une seule fois et fait office de receveur de douche en même temps.

Tous les avantages de la douche à l’italienne

Si vous aimez l’aspect minimaliste dans un intérieur et dans une salle de bain, la douche à l’italienne vous correspond. Les avantages de la douche à l’italienne sont les suivants :

A voir aussi : 5 conseils pour aménager son garage

  • Une esthétique incomparable ;
  • Une espace optimisé et agrandi ;
  • Une atmosphère plus zen car l’espace respire ;
  • Une utilisation plus efficace des matériaux durant les travaux ;
  • Une praticité inégalée pour les personnes à mobilité réduite (PMR) ;
  • Un design qui se marie bien avec le style scandinave ;
  • Fini la sensation d’enfermement dans la cabine de douche ;
  • Une personnalisation design variée, avec n’importe quel carrelage adéquat ;
  • Un confort agréable et une liberté de mouvement ;
  • Plus besoin d’installer de receveur de douche rehaussé au-dessus du sol.
  • Une technique de pose éprouvée ;
  • Vous faites de votre salle de bain une vraie pièce agréable ;
  • Des contraintes de travaux en moins.

La douche à l’italienne est sans conteste une douche qui allie confort, esthétique et fonctionnalité.

Si vous souhaitez trouver une alternative à la vraie douche à l’italienne, sachez que cela existe. Vous pouvez toujours choisir un receveur de douche extra-plat, mais vous perdez considérablement en esthétique.

Les contraintes liées à la douche à l’italienne

Passé l’effet “Waouh”, vous vous demandez quelles sont les inconvénients de la douche à l’italienne… Plus que des inconvénients, ce sont plutôt des contraintes, qui sont le prix à payer pour avoir une belle douche à l’italienne.

Dans une salle de bains, la douche à l’italienne va exiger certaines contraintes d’installation :

  • L’eau doit pouvoir s’écouler jusqu’à l’évacuation et vers le siphon sans stagnation ;
  • Le receveur de douche, invisible (sol et carrelage) doit donc être suffisamment incliné pour permettre l’écoulement de l’eau sans encombre ;
  • On admet une inclinaison de 1 à 3 centimètres par mètre ;
  • Si vous rénovez, attention aux salles de bains situées à l’étage, qui peuvent rendre l’installation de la douche à l’italienne beaucoup plus fastidieuse ; Le sol devra en effet être remonter, ou alors il faudra décaisser ;
  • Une vigilance accrue sur l’étanchéité du système de douche à l’italienne ;
  • L’utilisation d’éléments hydrofuges ou hydrophobes ;

La douche à l’italienne reste un élément design très apprécié dans toute salle de bain. Pour être sûr de pouvoir profiter de votre douche à l’italienne, il est important de ne pas se lancer dans une installation amateur.

Le risque principal est le manque d’étanchéité, le mauvais écoulement de l’eau (pente non respectée) ou encore les problèmes de moisissures récurrentes.

Douche à l’italienne : à savoir

Dans les salles de bains qui comportent une douche à l’italienne, en général, les murs et le sol ne font qu’un au niveau esthétique. Cela dit, libre à vous de choisir le style de douche à l’italienne qui vous convient.

Le prix d’une douche à l’italienne va varier en fonction des matériaux et du prix de pose.

Partager sur :