La plomberie est l’un des éléments du logement qui, une fois mis en place, est oublié jusqu’au moment où il réclame des soins ou un remplacement. Malheureusement, lorsqu’on se rend compte qu’il faut refaire sa plomberie, les dégâts sont déjà là. On se retrouve alors avec une salle de bain ou une cuisine inondée, un robinet qui refuse de se fermer ou qui éclabousse dès qu’on l’ouvre. Les conséquences d’une tuyauterie défectueuse peuvent être graves. Une fuite par exemple peut engendrer un gaspillage d’eau et un sol mouillé provoquer une chute où l’on se cogne la tête, se casse le poignet, etc. Il est donc important de savoir quand refaire sa plomberie.

Tenez compte de la durée de vie de chaque équipement

Pour tout appareil, il existe une durée de vie donnée. Ainsi, pour savoir quand refaire sa plomberie, il faut prendre en compte la durée de vie de chaque équipement. Le robinet, les tuyaux, les joints, etc. finiront par ne plus fonctionner à un moment donné. Lorsque vous achetez vos appareils, gardez en tête la garantie. Une fois le dernier jour de garantie passé, il est important de prêter attention aux petits signes d’une défaillance du matériel.

Certains éléments peuvent durer plus longtemps que la garantie, mais pour une garantie de 6 ans par exemple, il faut prévoir de revoir l’appareil à ce moment-là. Ainsi, la durée de vie des éléments de votre plomberie est le premier indice pouvant vous permettre de savoir quand refaire votre plomberie, entièrement ou partiellement.

Soyez attentif aux signes qui ne trompent pas

Généralement, lorsque les appareils arrivent en fin de vie, ils commencent par montrer des signes de vieillesse et certains de ces signes vous disent qu’il faut refaire votre plomberie. Vous devez donc vous montrer attentif à ces signes. Lorsque vous vous retrouvez par exemple devant une salle d’eau inondée, ou avec un robinet qui ne se referme pas, vous savez que vous avez des problèmes. Ainsi, si vous retrouvez de petites traces d’eau aux murs, alors que l’endroit devrait être sec, cherchez à comprendre pourquoi ce n’est pas le cas. Vous pourrez détecter vous-même le problème et, si vous n’êtes pas certain, faites appel aux services d’un professionnel.

De même, si le montant de votre facture d’eau augmente alors que vos habitudes d’utilisation n’ont pas changé, il pourrait s’agir d’une fuite. Examinez bien les tuyaux pour en avoir le cœur net. Si vos tuyaux sont encastrés, cherchez les traces de moisissures sur les murs ou les traces d’humidité. Par ailleurs, une odeur de moisi peut être le résultat d’une plomberie à refaire. Vérifiez les moulures pour voir s’ils sont toujours intacts ou endommagés.

N’oubliez pas vos précédentes réparations

Si vous avez déjà fait des réparations au niveau de la plomberie, sachez que vous avez de la chance et de la malchance. De la chance parce que détecter d’éventuels problèmes peut alors être plus ou moins facile. Les brèches que l’on a colmatées, les petits problèmes qu’on a résolus reviennent souvent. Ainsi, de temps en temps, jetez un œil aux endroits où des réparations ont étés faites pour avoir la certitude que vos problèmes ne sont pas revenus. Cependant, cette chance est aussi une malchance en ce sens que, lorsqu’on a réparé une fois, impossible de s’arrêter. Il faudra donc envisager de refaire sa plomberie lorsque les réparations deviennent trop fréquentes. De plus, la présence de précédentes traces de moisissures peut cacher d’autres problèmes si l’on ne les a pas réparés.

Les problèmes de plomberie peuvent s’avérer très graves. Il vaut alors mieux prévenir que guérir. Pour ce faire, les informations ci-dessus vous aideront à savoir quand refaire votre plomberie.

Partager sur :