Le revêtement d’un sol fait désormais partie intégrante de la décoration d’un logement. Ainsi, celui-ci doit offrir des qualités très étendues de durabilité, d’esthétique, et de confort. Le parquet est depuis plusieurs années, l’un des revêtements privilégiés pour un sol de logement. Il offre en effet une grande esthétique et utilise un matériau naturel : le bois. Il existe une grande variété de bois pour les parquets de sol, mais toutes les essences de bois ne se valent pas. Alors quel bois utiliser pour un parquet durable ? On le découvre dans cet article.

Le Chêne, le bois le plus utilisé

Pour les parquets d’intérieur, c’est généralement le chêne qui est utilisé, car il offre de nombreuses possibilités en matière de couleurs et de teintes. Il est très apprécié pour sa résistance et sa dureté qui est de 1360 sur l’échelle dite de Janka. Le parquet chêne est adapté aux pièces lumineuses, mais peut également servir dans les pièces chaudes d’un logement. Ses grains sont généralement linéaires et uniformes. Il existe deux types de chêne : le blanc et le rouge. C’est le chêne blanc qui est le plus utilisé. En effet, il est plus résistant que le chêne rouge.

L’Ipe, pour une durabilité extraordinaire de votre parquet

L’Ipe est une espèce de bois exotique qui bénéficie d’une très grande dureté. À ce titre, il occupe une place prépondérante sur l’échelle de Janka qui mesure la résistance des bois. Il obtient en effet 3684 sur cette échelle. Également désigné sous le nom de noyer brésilien, ce bois est idéal pour les endroits de la maison où le trafic est élevé. Il ne craint pas l’humidité et s’intègre parfaitement dans les pièces chaleureuses. Sa couleur brune peut prendre une nuance très foncée ou moyennement foncée. C’est un bois qui dispose de grains lisses et dont les motifs sont irréguliers. Il offre du caractère et de l’originalité aux pièces de la maison.

Le Cumaru, quand l’exotique s’invite chez vous

Le Cumaru est également une essence exotique et il offre une très grande résistance à l’eau et dans le temps. Ce teck brésilien est très dur et obtient 3540 sur l’échelle indicative de Janka. Ce bois avec ses grains fins et ses teintes brunes et rougeâtres est très adapté aux pièces lumineuses dans lesquelles on enregistre beaucoup de passage. C’est une essence qui change de couleurs avec le temps et prend un aspect brun et clair très séduisant. C’est donc l’une des essences à privilégier pour un parquet durable dans son logement. De nombreux professionnels le recommandent et l’utilisent au gré de leurs besoins.

Le Jatoba pour une résistance moyenne

Avec le Jatoba, les essences de bois exotique confirment leur résistance en matière de parquet. Malgré une dureté plus faible par rapport à l’Ipe et au Cumaru, le Jatoba obtient 2350 sur l’échelle Janka. Cette essence de bois offre donc une grande durabilité. Elle résiste bien dans les endroits avec beaucoup de circulation et dans les endroits humides. Sa teinte peut varier du blond au rouge en passant par le brun. Ce type de bois donne un aspect très original à une décoration d’intérieur, car les mosaïques obtenues sont uniques. Un parquet de bois de Jatoba convient bien aux pièces lumineuses des logements et est très apprécié.

Le frêne blanc, le concurrent direct du chêne blanc

Sur le marché, le frêne blanc est l’essence de bois qui concurrence le mieux le chêne blanc. La différence de dureté qui existe entre ces deux essences de bois n’est que de 40. Avec des grains gras et des motifs variables, le frêne est parfaitement adapté aux pièces lumineuses que l’on utilise beaucoup. Cette essence est d’une grande beauté dans les intérieurs et ses couleurs vont du blanc au brun. Les couleurs peuvent d’ailleurs varier en fonction de l’éclairage de la pièce.

Le hêtre, une touche de rose dans le logement

Le hêtre fait également partie des essences de bois les plus utilisées pour les parquets. C’est une variété qui offre une grande résistance et qui est très dure. Ce bois peut ainsi supporter de nombreux trafics ou un trafic moyen. Le hêtre est un bois blond qui offre un aspect légèrement rosé au parquet d’intérieur. Mais il faut éviter l’utilisation de cette essence dans les pièces humides et dans les pièces où le système de chauffage utilisé passe par le sol.

Le noyer, pour un sol couleur chocolat

Le noyer est une essence de bois peu utilisé dans les intérieurs, mais il offre une assez bonne résistance. Il faut cependant éviter de l’utiliser dans les pièces très utilisées ou humides. Son atout principal est son originalité. En effet, l’essence de noyer permet d’avoir un plancher brun clair ou brun foncé évoquant la couleur du chocolat. Le noyer dispose de grains lisses et de motifs assez originaux. Pour les pièces peu fréquentées comme une chambre d’amie, le noyer est le plancher idéal.

Partager sur :