Le linteau est un élément fondamental dans la construction et dans l’architecture. On le retrouve en partie constituante d’un mur qui comporte une ouverture (fenêtre, baie). En bois, en pierre ou en tout autre matériau de construction, à quoi sert exactement le linteau et quelle est son utilisation en architecture ? On vous dit tout sur le linteau, cet élément incontournable dans le secteur de la construction.

Définition du linteau

Un linteau est un élément architectural qui garantit la stabilité, au dessus d’une ouverture, quelle qu’elle soit.

A lire en complément : 4 bonnes raisons d’isoler sa maison

L’histoire du linteau est longue. Traditionnellement, le linteau était un simple élément de bois posé à l’horizontale au dessus d’une fenêtre ou d’une ouverture de type porte. Le linteau était posé entre deux montants verticaux et représentait un support stable. Le linteau pouvait également se retrouver sur des cheminées lors de la création de foyers. On retrouvait d’ailleurs des linteaux de bois au-dessus des cheminées.

L’évolution de l’architecture a fait que l’on trouve le linteau sous plusieurs formes : acier, bois, béton… Les dimensions du linteau de base ont aussi considérablement évolué, du fait des changements sociétaux.

A découvrir également : Trouver une société de désamiantage

Le linteau s’est adapté peut à peu à un type d’ouverture plus haute, plus large, et parfois même plus petite. Très sophistiqué et résistant par nature, le linteau est un élément technique qui doit absolument être placé dans tout type d’architecture au dessus d’une ouverture.

Fonction du linteau : l’expertise architectural

Un linteau est traditionnellement posé par un professionnel de la construction. Ceci, dans le but de s’assurer que les règles architecturales les plus élémentaires soient respectées. Ceci garantit la pérennité d’un ouvrage dans le temps et sa solidité au quotidien.

La fonction du linteau est élémentaire et incontournable : le linteau supporte tout les charges qui pèsent sur une baie ou une ouverture. De fait, si vous posez un linteau, vous pouvez créer une ouverture dans n’importe quel mur, à condition de savoir ce que vous faites, notamment sur un mur porteur.

Aujourd’hui, selon la nature de votre habitation, le linteau peut-être apparent ou caché et intégré. Sur des bâtisses anciennes, le linteau mérite d’être mis à nu et laissé libre à l’air, surtout s’il s’agit d’un linteau taillé (granit, grès, etc.).

Poser un linteau est essentiel ; il en va de la structure du bâtiment. Sans linteau, une ouverture peut tout simplement se fragiliser et s’effondrer très rapidement.

Le linteau en architecture moderne

Le linteau est couramment utilisé aujourd’hui en architecture, pour ne pas casser la tradition et son rôle essentiel :

  • Ouverture d’une cuisine sur un salon ;
  • Ouverture sur l’extérieur, mur porteur ;
  • Création d’ouverture de type fenêtre ;
  • Construction totalement ouverte sans mur ni cloison : linteau obligatoire

Les dimensions du linteau se choisissent en fonction du matériau, des dimensions de l’ouverture, de l’esthétique choisie, de l’épaisseur du mur. Le linteau ne doit pas céder sous les sollicitations mécaniques.

Le linteau peut aujourd’hui se faire fabriquer sur mesure par un tailleur de pierre, par exemple, ou s’acheter tout fait et prêt à poser. Les prix de votre linteau ne seront pas les mêmes selon sa provenance, sa matière et la présence ou non de main d’oeuvre pour vos travaux.

Aujourd’hui, on trouve le linteau sous forme monobloc en acier, en béton, en béton armé ou en bois. On trouve aussi le pré-linteau, le linteau de chaînage, le linteau droit ou en arc avec flexion, etc.

Un linteau se pose selon des règles strictes : c’est un art et à la fois une sécurité à connaître. Pour savoir quel linteau ou quelle épaisseur est nécessaire pour votre construction et la création de votre ouverture – porte ou fenêtre – consultez un professionnel du bâtiment, qui saura vous conseiller.

Partager sur :