Pelouse parfaite

La qualité de votre pelouse participe pour une large part à l’esthétisme de votre jardin. Avoir une pelouse bien verte et bien taillée n’est pas une gageure que l’on ne puisse réaliser, elle s’obtient cependant au prix d’un labeur méthodique et patient. Vous trouverez dans cet article 5 règles d’or à suivre pour vous permettre d’avoir la pelouse de vos rêves, comme on peut en voir dans les jardins d’exception comme le parc du Thabor à Rennes, entretenus par les meilleurs paysagistes de la capitale bretonne.

1/ Bien réussir la tonte

Pour la première tonte, il faut attendre que le gazon ait atteint une hauteur de 8 cm. Veillez à ce que la tondeuse soit très tranchante. Il faut en tondant que la hauteur du gazon ne soit pas plus courte que 2,5 cm ; toutefois en  période de sécheresse, la tonte doit être moins courte, environ 6 cm. Pour les prochaines tontes, il faut attendre que le gazon est à peu près le double de la hauteur qu’elle devrait avoir, la tonte régulière du gazon est indispensable pour avoir une belle pelouse.

2/ Fertiliser son gazon

Le sol ne pourra pas apporter à votre gazon tous les éléments nutritifs (azote, potassium, phosphore) dont il a besoin, pour compenser ce déficit, il est fortement recommandé de procéder à la fertilisation du sol. Il existe plusieurs types de fertilisation du sol : les engrais, l’herbicyclage et les composts et amendements de sol. Pour ce qui est des engrais, il en existe différents types : des engrais naturels, des engrais organiques (de provenance animale ou végétale) ou des engrais de synthèse obtenus industriellement. Il faut éviter les engrais agricoles qui ont une action rapide mais qui sont efficaces sur une période courte et privilégier des engrais spécialement conçus pour le gazon à action lente et dont l’effet est à longue durée. L’autre type de fertilisation est l’herbicyclage, c’est une méthode qui consiste à laisser sur la pelouse les restes de la tonte ; cette méthode permet d’assurer 30% de ce qui est nécessaire en termes d’éléments nutritifs.

3/ Lutter contre les mauvaises herbes et la mousse

Il faut impérativement enlever les mauvaises herbes et la mousse pour qu’elles n’étouffent pas le gazon. Il est possible d’enlever les mauvaises herbes manuellement en veillant à arracher aussi les racines de peur qu’elles ne continuent de proliférer. Vous pourrez aussi utiliser un herbicide que vous achèterez dans le commerce ou que vous pouvez même fabriquer facilement par vous-même à base d’eau, de sel et de vinaigre. Une recette bio saine pour vous et votre jardin dont les résultats sont au moins aussi probants que les désherbants chimiques que vous devriez clairement bannir définitivement. Si vous souhaitez tenter de réaliser cette recette maison 100% naturel, vous trouverez toutes les informations nécessaires ici, sur cet article du Monde.  Pour enlever la mousse, il faut penser à un traitement anti-mousse. Là encore, vous pourrez trouver des recettes naturelles et efficaces en cherchant sur le web.

4/ Scarifier et aérer votre gazon

La scarification renvoie à l’action consistant à ratisser profondément la pelouse afin d’éliminer le feutrage et la mousse. Le feutrage correspond à l’accumulation des végétaux sur le sol et qui finissent par obstruer la pénétration de l’eau et des éléments nutritifs ; en ce sens, il est très nuisible pour le gazon. La scarification peut se faire à l’aide d’un râteau ou d’un scarificateur. Elle doit en moyenne être effectuée selon une fréquence annuelle. L’aération du sol va permettre une meilleure pénétration de l’eau et des éléments nutritifs et un renforcement de l’oxygène qui se trouve dans le sol.

5/ Un gazon sain est un gazon bien hydraté

En période normale, le gazon ne nécessite pas beaucoup d’arrosage, les apports de la pluie couvrent largement les besoins en eau. Cependant en période de sécheresse, l’eau disponible est insuffisante, il faut alors augmenter  le volume de l’arrosage. Lorsque que le gazon vient d’être semé, il faut arroser abondamment pour que la semence puisse germer et que la plante puisse s’enraciner.

Partager sur :