Pour garder toute l’année votre gazon vert et dru, il est recommandé de le scarifier une à deux fois par an. En effet, la scarification permet d’aérer votre terrain en faible profondeur, de démousser et d’extraire les racines des mauvaises herbes qui seront fauchées par les couteaux de votre scarificateur.

Une action indispensable

Du fait des pluies, ses tontes et des piétinements, un feutrage s’est crée entre la surface du sol et les racines de l’herbe, qui les échanges d’air, d’eau et de nutriments. La scarification permet donc, grâce à ses lames d’acier qui lacèrent la surface du sol pour le débarrasser de ce feutrage, d’aérer le sol et de délier efficacement les racines enchevêtrées ainsi que d’enlever les mousses.

Ainsi, vous aurez une pelouse plus résistante, plus dense et plus verte ; en outre, cela permet d’éviter la propagation des maladies.

Comment bien scarifier sa pelouse ?

Tout d’abord, la scarification doit se pratiquer sur un terrain légèrement humide, donc ne travaillez ni en sol trop sec, ni en sol détrempé. Vous pouvez également arroser la pelouse avant, en cas de nécessité.

Ensuite, avant de passer le scarificateur, il est primordial de tondre court son gazon, réglez la hauteur de coupe à 2 cm. La profondeur de scarification quant à elle doit se situer entre 2 et 4 mm ; une opération trop profonde risque en effet d’arracher les racines. Pour éviter toute zone non scarifiée, scarifiez par passes croisés.

Enfin, les déchets doivent être impérativement ramassés : récupérez la mousse et l’herbe arrachée, soit par le scarificateur si celui-ci est muni d’un bac de ramassage, soit au râteau ou au balai à gazon, et recyclez ces déchets verts au compost.

Quand faut-il scarifier son gazon ?

Généralement, la première période de scarification se situe en fin d’hiver ou en tout début de printemps après les premières tontes, et la deuxième en automne, pour fortifier le gazon avant l’hiver et éliminer les herbes sèches (il est recommandé d’effectuer deux scarifications par an si votre pelouse est située sur un terrain ombragé ou sur un sol acide, sur lesquels la mousse pousse plus facilement).

Il est également conseillé de scarifier son gazon avant toute opération de rénovation de votre pelouse.

Comment bien choisir son scarificateur ?

Le choix de l’outil dépend en priorité de la surface à scarifier :
– pour une superficie de moins de 100 m2, choisissez un scarificateur manuel
– pour une superficie jusqu’à 500 m2, optez pour un scarificateur électrique qui vous garantira un confort maximum
– au-delà, tournez-vous vers le scarificateur thermique.

Notez également que certains modèles sont équipés d’un système de ramassage, ce qui vous facilitera beaucoup de travail.

Partager sur :