Autrefois, les Français rêvaient beaucoup de devenir propriétaires de leur logement. Cependant, ce n’est pas le Graal et les temps ont changé, et vraiment changé. En effet, un sondage réalisé par Ipsos estime que seulement 12% des Français rêvent d’effectuer un achat immobilier pour les 12 prochains mois. Un chiffre plutôt surprenant dans un pays où la plupart des ménages ont une brique dans le ventre. Voici pourquoi l’achat de bien immobilier ne fait plus l’unanimité.

Des investissements plombés par les frais

Selon une enquête du site meilleursagents.com concernant la part des revenus mensuels consacrés au paiement d’un loyer, les Français dépensent en moyenne 33% de leur salaire. De plus, les banques ne prêtent quasiment plus, notamment à Toulouse, Lyon, Bordeaux et Aix en Provence. Quant à la ville de Paris, la part allouée au paiement de la location peut absorber jusqu’à 79% du revenu médian d’un foyer parisien standard. Du coup, la plupart des investissements dans le domaine de l’immobilier sont plombés par les frais si on prend en compte les charges de copropriété, la taxe foncière. Du coup, pour un appartement de 30 m², il faudra compter jusqu’à 7 ans pour le remboursement selon un courtier immobilier Aix en Provence.

L’obtention de la plus-value n’est plus automatique

Si l’on effectue une comparaison entre les frais liés à l’achat et ceux de la location, on se rend compte que les premiers sont beaucoup plus chers. La question est de savoir alors pourquoi les Français préfèrent désormais l’achat. Le fait est qu’avant, on achetait pour ensuite réaliser une véritable plus-value, selon ce courtier immobilier Aix en Provence. Aujourd’hui, les biens immobiliers sont non seulement hors de prix, mais aussi les facteurs de soutien du marché, notamment les aides d’état sont très fragiles. Le climat social n’encourage plus, d’ailleurs, l’achat du bien immobilier avec les divorces récurrents.

Les travaux obligatoires alourdissent les coûts

Ceux qui ont été une fois confrontés à ce problème connaissent bien les enjeux de l’achat d’un bien immobilier. En effet, les travaux obligatoires varient sensiblement selon l’ancienneté du bâtiment. Mais l’addition peut devenir très salée s’il y a beaucoup de travaux à faire. De plus, n’oublions pas que d’ici quelques années, les propriétaires auront à charge les travaux de rénovation énergétique de leur logement. Bien entendu, le coût des opérations va varier fortement selon les travaux à réaliser, du type de bien ou encore du fait que la maison soit en copropriété ou en individuelle.

Partager sur :