Recourir aux services d’une agence immobilière est souvent indispensable pour mener à bien un projet immobilier. L’acheteur ou le vendeur a généralement besoin d’un accompagnement sur mesure. Malheureusement, cet accompagnement est sujet à des frais donnés ; on parle de frais d’agence. Ils sont assez versatiles et peuvent même atteindre 8 % du prix de vente du bien immobilier. Ces frais peuvent donc constituer une dépense importante. Heureusement, chaque agence immobilière donne la possibilité de négociation à leurs clients jusqu’à une certaine marge.

Pourquoi les frais d’agence sont autant versatiles ?

Les frais d’agence varient généralement entre 3 et 8 % du prix de vente du bien immobilier concerné. Plusieurs facteurs influent sur cette variation des frais. Il en est ainsi parce que ces frais ne sont pas encadrés par une quelconque loi. Chaque agence immobilière établit un taux selon ses choix et le marché sur lequel elle évolue. Ce taux est souvent affiché sur les sites de l’agence, mais aussi dans ses locaux.

Les frais d’agence peuvent connaître une fluctuation importante en raison de la localisation du bien immobilier. La région dans laquelle est installée l’agence joue un rôle important dans la différence des frais que l’on constate d’un arrondissement à un autre. Par exemple, lorsqu’une agence évolue dans un environnement où les clients ne sont pas très nombreux, les frais d’agence sont réduits pour les attirer.

De plus, la conjoncture économique peut aussi expliquer la variation des frais d’agence. Plus le marché est florissant, plus les frais seront importants. Mais lorsque l’on est en période de crise, les agences veillent à réduire les frais pour conserver leurs clients ou pour en attirer d’autres.

Négocier les frais d’agence : comment vous y prendre ?

Les frais d’agence peuvent être négociés. Les agences immobilières le permettent jusqu’à une certaine marge. De plus, la négociation va dépendre du fait que vous soyez un vendeur ou un acheteur.

Négocier les frais d’agence quand on est vendeur

Un taux trop élevé de la commission de vente de votre bien immobilier fera fuir vos potentiels acheteurs. Mais vous avez la possibilité de négocier ce taux pour obtenir une offre intéressante. Pour cela, vous pouvez signer un contrat exclusif de vente avec votre agence si le bien à vendre est de grande valeur. Ici, vous procédez à la négociation d’un taux avantageux et souvent invariable à votre acheteur. Si par contre, vous n’avez pas un bien de grande valeur, vous pouvez laisser la concurrence entre les agences agir en votre faveur. L’agence qui s’occupera de la vente du bien à un taux bas que celle des autres sera la première à conclure la vente.

Négocier les frais d’agence quand on est acheteur

Un acheteur a généralement la possibilité de faire baisser le taux de commission de vente. Cette phase décisive se joue lors de la négociation du prix de vente proposé par le vendeur. Lorsque vous arrivez à réduire le prix de vente initialement prévu par le propriétaire, vous pouvez également agir sur les frais d’agence.

Cependant, vendeur et acheteur ne doivent pas oublier d’effectuer une étude du marché quant aux taux de frais d’agence pratiqués dans la région. Cela vous permet de mieux procéder à une bonne négociation. Vous devez à tout prix rester dans une marge qui constitue en quelque sorte un avantage pour l’agence immobilière. En effet, lorsque les frais sont compris dans la marge souhaitable par l’agence, les services qu’elle propose sont de qualité. Les frais d’agence constituent une source de motivation assez importante à ne pas négliger. L’agence immobilière a ainsi tendance à s’occuper plus promptement de votre dossier de vente afin de mieux vous donner satisfaction.

Partager sur :