Grâce aux calories qui sont contenues dans la terre, dans l’eau ou même dans l’air qui nous entoure, les pompes à chaleur, PAC, permettent de chauffer un logement. Ainsi, face aux nombreux modèles de ces types de pompes qui sont présents sur le marché, il est essentiel de mener une bonne réflexion avant de procéder à installation d’un modèle qui soit adapté à vos besoins et à votre logement.

Que faut-il savoir sur les pompes à chaleurs ?

Il existe trois grandes familles de pompes à chaleurs. Il y a les pompes à chaleurs aérothermiques, les pompes à chaleur géothermiques et les pompes à chaleur hydrothermiques. Le premier type de pompes à chaleurs est le plus répandu sur le marché. Le système« air/eau » fonctionne à l’aide de radiateur à eau. Tandis que, le système « air/air » diffuse la chaleur à l’intérieur du logement. Selon les modèles, la PAC aérothermique peut être installé à l’extérieur ou à l’intérieur de l’habitat. Il a l’avantage d’être moins cher comparé aux autres. Toutefois, ils ne sont compatibles uniquement qu’avec des radiateurs basses températures, ou avec des planchers de type chauffants. Pour les régions à climats doux, ces modèles sont les plus adaptés.

A lire aussi : Les différentes offres de machines à bière

Quant aux pompes à chaleurs géothermiques, elles peuvent absorber la chaleur dans le sol de deux façons. Soit par des capteurs horizontaux de 1 à 2 fois la surface à chauffer, soit par des capteurs verticaux qui sont considérés plus performants et qui font usage de sondes, dont deux de 50 m de profondeur, pouvant chauffer des surfaces de 120 m². Vous aurez besoin d’un grand terrain pour les installer, surtout pour ce qui est de la pose des capteurs horizontaux. N’oubliez pas tout de même que ce système sera conditionné par la nature de votre sol.

Pour ce qui est de pompes à chaleur hydrothermique, ce serait une solution idéale si votre terrain dispose suffisamment de ressources en eau. Toutefois, pour l’installation de ce type de PAC, il faudra une autorisation administrative.

A lire aussi : La recherche d'une fuite par vidéo

La puissance et le dimensionnement

Un bon dimensionnement de votre pompe à chaleur est essentiel pour l’optimisation des performances et la durée de vie de ladite pompe. En effet, le sur-dimensionnement de la pompe pourrait d’abord engendrer un coût supplémentaire à l’achat. Cela est dû au fait qu’à performances équivalentes, le coût d’une pompe à chaleur augmente avec sa puissance.

D’un autre côté, une pompe à chaleur sous-dimensionnée ne permet pas de subvenir à la totalité des besoins en chauffage de l’habitation. Puis le recours à un appoint énergivore sera fréquent. Aujourd’hui, on dit que la pompe à chaleur dedietrich est très intéressante en puissance et en dimensionnement. Vous devrez chercher à en savoir plus.

La performance

Le critère le plus connu pour évaluer les performances d’une pompe à chaleur est son coefficient performance, qui correspond au rapport entre l’énergie thermique utile restituée au chauffage et l’énergie électrique nécessaire à la pompe à chaleur pour y parvenir. Autrement dit, le COP de 3 signifie que si la pompe à chaleur fournit 3 kWh de chaleur, alors, elle n’aura utilisé qu’un kWh d’électricité pour le produire.

Enfin, il existe un coefficient qui permet d’évaluer des performances sur toute une saison de chauffe, que l’on appelle le COP saisonnier ou le COPA. Ce coefficient permet d’avoir une idée plus fine de l’efficacité de l’appareil de chauffe.

 

Partager sur :