fosse septique écolo

La quantité d’eaux usées que l’on utilise par jour dans une maison est impressionnante. Pour s’en débarrasser, on a recours aux fosses septiques qui représentent de ce fait un système d’assainissement de grande envergure. Toutefois, compte tenu de leur mode de fonctionnement, les fosses septiques peuvent représenter une grande source de pollution pour le sol et les nappes phréatiques. Il est donc important de trouver une astuce pour empêcher ce type de pollution qui représente un danger pour l’environnement et toutes les espèces vivantes. C’est dans ce contexte que l’on a commencé à recourir aux systèmes d’assainissement écologique.

La fosse septique écologique ou le principe de la phytoépuration

En dehors du fait que la gestion des eaux usées elle-même est susceptible de constituer une source de pollution, c’est les techniques et méthodes chimiques utilisées pour leur assainissement qui posent vraiment problème. Ainsi, le principe de la phytoépuration permet d’entretenir les fosses septiques avec la précieuse contribution des plantes de la nature. Il s’agit d’une méthode d’entretien purement naturelle, sans moteur et sans produit chimique. On recourt ainsi à des bactéries spécifiques contenues dans les racines de certaines espèces végétales pour purifier les eaux usées et leur permettre de retourner aux nappes souterraines saines et exemptes de toutes traces de pollution !

L’assainissement par les fosses septiques écologiques se fait par une organisation par étape qui passe par un traitement en plusieurs temps des eaux usées. Ce mode d’assainissement peut être décrit en trois étapes. On a ainsi :

Une phase de prétraitement

À cette étape, les déchets importants sont retenus par un filtre créé par une savante construction de graviers et de roseaux.

La phase de traitement chimique

À cette phase, les déchets hautement polluants tels que les matières fécales sont traités par biodégradation par l’action combinée de plantes. Le traitement se fait dans plusieurs bassins dans lesquels ont été plantées des espèces végétales sélectionnées pour les propriétés bactériennes de leurs racines. Grâce à ce type de traitement, les produits ménagers chimiques sont aussi dégradés.

La phase de traitement biologique

C’est la dernière étape de fonctionnement des fosses septiques écologiques. Ici, les déchets et particules polluants qui sont restés accrochés aux plantes sont décomposés à leur tour et servent d’éléments nutritifs pour ces plantes.

Dans le traitement des eaux usées par la voie des fosses septiques biologiques, les espèces végétales privilégiées sont :

  • Le roseau
  • L’iris des marais
  • Le bambou, etc.

Les différentes méthodes d’assainissement écologique et leur entretien

Afin de contribuer collectivement à la protection de l’environnement, de nombreuses personnes décident de recourir aux méthodes écologiques de traitement des eaux usées. Pour cela, elles font leur choix entre les nombreuses techniques d’installations de fosses septiques écologiques qui existent. Les plus utilisées sont :

  • Le lagunage
  • Le bambou d’assainissement
  • Le filtre à coco
  • Les filtres plantés.

Quelle que soit la méthode sur laquelle porte votre choix, vous devez savoir que l’entretien représente la garantie du bon fonctionnement de votre fosse septique écologique. Il est donc important de savoir que l’entretien de ce type de fosse septique nécessitera l’intervention d’un professionnel.

Du fait même de la composition de ce système d’assainissement non collectif, il est important d’avoir des notions précises dans ce domaine pour son installation. De même, les différentes étapes du traitement, le choix du sol, des plantes, l’organisation des bassins sont autant de détails qui ne peuvent être réglés que par un professionnel. De plus, pour un entretien régulier, une intervention en urgence pour dépanner ou régler un ou plusieurs points du dispositif mis en place, vous avez besoin d’un professionnel de l’installation et de l’entretien de fosses septiques écologiques.

Partager sur :