Se lancer dans l’investissement immobilier est un projet lucratif. En général, cela peut consister à devenir propriétaire, pour ensuite faire louer le bien immobilier nouvellement acquis. Que ce soit une location adressée aux particuliers, ou bien une location dédiée aux professionnels, l’investissement générera à coup sûr un revenu non négligeable. Cependant, il faut savoir que pour s’assurer une rentabilité satisfaisante, l’investisseur immobilier devra faire attention à certains points importants comme le financement de l’investissement en question, l’emplacement du bien ou encore les aides dont il pourra profiter.

Bien choisir son mode de financement

Le financement est un élément plus qu’essentiel dans un investissement. Il est pour ainsi dire le pilier de la réalisation de tout projet de placement. Pour investir dans l’immobilier, il est ainsi important de bien choisir son mode de financement. Le porteur de projet a en général à sa disposition deux moyens de financer son placement. La première solution consiste à engager les fonds personnels de l’investisseur. Ce sont notamment les épargnes de ce dernier. Ce type de financement confère à l’investisseur, un contrôle total des sorties de fonds.

A voir aussi : Achetez un appartement neuf pour avoir l'esprit tranquille

La seconde solution est le prêt immobilier. Le crédit immobilier est spécialement conçu pour venir en aide à tous ceux qui désirent réaliser un projet immobilier. Nombreux sont les établissements (banques et institutions de crédit) qui proposent leurs services en matière de prêt immobilier. L’investisseur aura à faire son choix entre les différentes offres, en se basant sur les besoins de son projet, mais aussi sur ses possibilités de remboursement.

En effet, le prêt devra être remboursé à travers des mensualités incluant des intérêts. Afin de trouver le crédit le plus en adéquation avec sa situation générale et aussi d’obtenir le meilleur taux du marché, l’investisseur pourra se tourner vers un courtier crédit immobilier, comme celui trouvé sur https://www.boursedescredits.com. Ce professionnel lui fournira tous les précieux renseignements dont il aura besoin.

A lire en complément : Punaises de lit : comment s'en débarrasser efficacement ?

Se renseigner sur les zones géographiques les plus rentables

Avoir les moyens financiers pour investir dans l’immobilier est un bon départ. Toutefois, il est vivement conseillé au porteur de projet de sélectionner le bien dans lequel il va placer son argent. Tous les biens mis en vente ne sont effectivement pas rentables. L’un des critères principaux qui doivent retenir l’attention est l’emplacement du bâtiment. La zone géographique est particulièrement déterminante dans la rentabilité d’un investissement. Une maison placée dans un lieu bien desservie par les transports en commun et dans un quartier où l’on trouve un peu de tout (école, petit commerce, supermarché…) aura plus de chance d’être louée rapidement.

Connaître les aides au financement disponibles

Des dispositifs ont été mis en place pour encourager l’investissement locatif. Il serait plus que judicieux de les exploiter au profit de l’investisseur. On a entre autres :

  • La loi Pinel : elle permet au bailleur de bénéficier d’une réduction significative d’impôt sur ses revenus locatifs. Le taux de réduction est défini en fonction de la durée de la location du bien, à savoir 12 % de baisse pour 6 ans, 18 % pour 9 années, et 21 % pour 12 ans. Le loyer est fixé selon un plafond préétabli. Le bien quant à lui doit être acquis, neuf ou en l’état de futur achèvement.

  • La loi Censi-Bouvard : est dédié aux investissements en logement meublé non professionnel ou LMNP. Elle attribue une réduction de l’imposition sur les revenus de l’investisseur. Cette baisse équivaut à 11 % de la valeur du bien avec un plafond prévu de 300 000 €.

Partager sur :