La salle de bains est une pièce pleine d’humidité qui favorise l’apparition et la prolifération des moisissures et autres champignons. La vapeur d’eau se refroidit au contact des parois pour donner un phénomène de condensation. Ce phénomène entraine de nombreux désagréments comme les mauvaises odeurs, joints encrassés, champignons, etc. Pour éviter cette situation, le mot d’ordre adéquat est : aérer. Découvrez ci-dessous les méthodes efficaces pour aérer correctement votre salle de bains.

La ventilation naturelle et par tirage thermique

Pour éviter l’humidité dans une salle de bain, on peut utiliser la ventilation naturelle, mécanique, par tirage thermique ou choisir les matériaux adéquats. La ventilation naturelle consiste à induire une augmentation d’air dans votre salle de bain afin d’en chasser l’humidité. Pour votre bien-être, ventilez vos pièces humides pendant une durée minimale de 15 minutes par jour. Si votre salle de bains ne possède pas une fenêtre, servez-vous des autres pièces pour générer un courant d’air dans toute la maison. Ensuite, il suffit d’ouvrir la porte pour que l’air circule également dans votre salle de bain.

La ventilation par tirage thermique repose sur l’exploitation du mouvement naturel de l’air. Vous pouvez améliorer la circulation d’air par l’aménagement d’une entrée basse et en plaçant sa sortie en hauteur. L’aération est ainsi optimisée car l’air chaud est plus léger. La vapeur d’eau sera mieux évacuée. Cela évitera une condensation dans la salle de bain.

La ventilation mécanique et le choix des matériaux

La ventilation mécanique ou VMC sert à contrôler comment l’air circule. C’est la meilleure solution pour réguler le déplacement de l’air. Il y a deux types de VMC : simple et double flux. Les deux fonctionnent par des entrées et bouches d’extraction d’air. La circulation d’air est régulée par un ventilateur inversé. La ventilation mécanique contrôlée double flux utilise un échangeur thermique pour préchauffer l’air qui entre. Cela permet de limiter le gaspillage énergétique.

L’apparition de moisissure peut également être évitée par la sélection des peintures adaptées. Concernant les pièces humides, il faut opter pour une peinture acrylique adaptée. Elle a des propriétés efficaces pour la destruction de champignons. Il existe certains enduits à la chaux avec des propriétés hygrorégulatrices. Utilisez également des matériaux ayant reçu un traitement antihumidité. Ces matériaux conservent mieux l’état intérieur de votre maison.

Partager sur :