Construire une maison, l’aménager et la décorer sont des étapes que l’on aimerait tous franchir. De nos jours, la façon dont vous décorez votre domicile dévoile votre sens de raffinement et de bon goût. De ce fait, il convient de ne pas prendre à la légère les idées de décoration qui peuvent vous traverser l’esprit. La tendance en matière de sol actuellement c’est le parquet, il est de retour et tout le monde en est séduit. On trouve plusieurs types de parquets parmi lesquels le parquet flottant dont nous nous intéresserons ici.

Comment installer un parquet flottant ?

Tout d’abord il faut savoir que le parquet flottant est formé de trois lames en bois fixées les unes à côté des autres. Pour bien poser un parquet flottant il faut respecter quelques phases notamment :

    • Ménager le sol : pour commencer, assurez-vous que le plancher est propre, sec et disposé à recevoir un parquet. Ces règles sont absolument importantes dans la mesure où le parquet et l’humidité ne font pas bon ménage, donc il est hors de question de procéder à la pose si le sol est humide, ou poussiéreux. Le critère humidité du sol est primordial, à cet effet vous pouvez vous rassurer du degré d’humidité de votre plancher à l’aide d’un humidimètre.

 

    • Poser les lames de parquet : une fois que le sol a été préparé, on peut débuter la pose. Pour ce faire, laissez-vous guider par le sens de la lumière, pensez à faire un espacement entre le mur et les lames. Si par contre l’endroit où vous posez le parquet n’a pas de fenêtre, il faudrait poser les lames dans le sens de la longueur.

 

    • Procéder à la colle du parquet : à ce niveau il faut faire preuve d’adresse et rester méticuleux. Contrôlez chaque lame pour être sûr du fait que les mesures correspondent avant de la coller, mettez y ensuite de la colle et ajustez la dans la lame précédente. Déplacer les joints d’un rang à l’autre puis retranchez la dernière lame avant de commencer une autre rangée. Vous pourrez vous servir d’une équerre ou autre matériel pour bien ajuster les découpes difficiles. Utilisez des cales entre le matériel et le parquet et cognez sur le côté pour permettre que les lames se confondent.

 

    • Les dernières finitions : pour terminer, poser des socles quand vous avez retiré les cales. Cette dernière étape se veut progressive.

 

Somme toute, la pose du parquet flottant est facile à réaliser et ne nécessite pas de budget énorme de plus, le bois dégage un certain confort que vous apprécierez à volonté.

Partager sur :